Comment traiter le stress par la sophrologie

Mieux connaitre le stress

Le stress et les maladies psychosomatiques

Le stress est un phénomène qui peut être réellement très grave pour la santé : des stress trop souvent répétés ou à hautes doses provoquent énervement, irritation et, surtout, génèrent nombre de maladies psychosomatiques. Il semble parfois difficile de trouver un bon équilibre entre activité et repos car les limites limites biologiques et mentales varient d’une personne à une autre.

Certains peuvent être confrontés à des états de stress très élevés sans en être particulièrement affectés, alors que d’autres tombent malades avec peu de stress. Le stress est une réaction nerveuse naturelle. Soumis à une agression extérieure, notre organisme se protège.

Le système nerveux, conditionné par des réflexes hérités du règne animal, déclenche l’afflux d’adrénaline et de sucres rapides afin d’augmenter notre rythme cardiaque et ainsi d’alimenter plus vite nos muscles en sang, à l’origine, pour courir vite ou se battre.

Lorsque que cette situation de stress est terminée la tension retombe et laisse place à l’hypoglycémie qui entraînant la chute des anti-corps et des globules blancs.

Dans notre mode de vie actuelle les situations de  » combattre ou fuir » sont beaucoup plus rare, physiquement du moins, et de fait le corps emmagasine ces « trop-pleins d’énergie ». Il se fatigue plus facilement, et le résultat en est qu’il ne parvient plus à répondre aux attaques. (on verra dans d’autres articles comment la sophrologie peut donner réponse à ce problème)

Une échelle de situations stressantes, établie en 1967 par le Docteur Holmes, répertorie les facteurs de stress : bruits, pollution, dispute, perte d’un emploi, accidents, maladies, perte d’un proche, mariage, accouchement, etc.

Un test basé sur cette liste permet de déterminer si le sujet risque dans un avenir proche de développer un trouble ou une maladie psychosomatique.

Les conséquences du stress

Physiologiques ou psychiques, les conséquences d’un stress doivent êtres prises très au sérieux, en effet dans les cas extrêmes elles peuvent mener au décès.

Les conséquences physiologiques du stress :

Les conséquences psychiques du stress :

  • Douleurs thoraciques, lombaires, mais aussi dans la nuque et les épaules
  • Pincements ressentis au niveau du cou
  • sensation d’étouffement
  • Plexus noué
  • Impatiences dans les jambes
  • Crampes musculaires
  • Maux de ventre
  • Aménorrhée (absence de règles) chez certaines femmes
  • Sudation excessive
  • Problèmes gastriques et intestinaux
  • Maladies psychosomatiques : migraines, migraines ophtalmiques, zona, eczéma, psoriasis
  • Maladies cardiaques menant à l’infarctus
  • Maladies dormantes dont le stress peut être un facteur déclenchant : ulcères, cancers.
  • Douleurs thoraciques, lombaires, mais aussi dans la nuque et les épaules
  • Pincements ressentis au niveau du cou
  • sensation d’étouffement
  • Plexus noué
  • Impatiences dans les jambes
  • Crampes musculaires
  • Maux de ventre
  • Aménorrhée (absence de règles) chez certaines femmes
  • Sudation excessive
  • Problèmes gastriques et intestinaux
  • Maladies psychosomatiques : migraines, migraines ophtalmiques, zona, eczéma, psoriasis
  • Maladies cardiaques menant à l’infarctus
  • Maladies dormantes dont le stress peut être un facteur déclenchant : ulcères, cancers.

 

sophrologie et gestion du stress

La sophrologie : Une pratique pour la gestion du stress aux effets puissants sur la santé

.. mais pas seulement …

Elle possède également un immense pouvoir prophylactique ses méthodes permettent d’anticiper le stress et restaurer équilibre et santé.

La sophrologie permet non seulement d’atténuer voir de faire disparaitre les effets du stress mais elle permet également de traiter le stress à sa racine car elle offre les outils pour une gestion du stress efficace. (voir article sur le stress et la sophrologie)

Pour tout savoir sur le stress et la gestion du stress, vous pouvez également consulter notre site spécialisé sur le sujet

◄ Sophrologie et santé