blog post

Méthode de relaxation Alexander

Pour votre bien-être, votre équilibre et votre santé, la sophrologie représente une aide appréciable

La méthode de relaxation Alexander est souvent mal connue du public, voici un article qui devrait vous éclairer sur le sujet et vous aider à mieux connaitre cette technique de relaxation

La méthode de relaxation Alexander, une méthode dans le mouvement

Cette méthode de relaxation est d’origine Danoise. La relaxation Alexander est basée sur le relâchement musculaire et l’éducation de la relaxation issue de l’expérience rythmique, mais dans ce cas, l’on n’étudie pas le mouvement en relation avec le rythme musical, mais avec le mouvement naturel. C’est une technique rééducative purement physique faisant découvrir aux pratiquants leurs possibilités, et ayant une répercussion physique secondaire. L’apprentissage de la méthode de relaxation Alexander est relativement complexe vu le grand nombre d’exercices à effectuer. L’entraînement comprend plusieurs temps :

  1. Recherche des tensions inutiles
  2. Etudes des mouvements passifs
  3. Relaxation avec recherche de la lourdeur (comme dans le « Schultz »)
  4. Correction de l’image corporelle, avec développement de l’image interne du corps
  5. Régulation des tensions neurovégétatives et motrices

confiance en soi« Je sais que vous pouvez réussir »

Un livre sur la confiance en soi à ne pas manquer


>> En savoir plus sur ce livre  <<

C’est en assistant au cours de médecine chinoise du Professeur J. Lavier que j’ai pour la première fois entendu parler de cette méthode pleine de promesses. Les Chinois l’ont créée dans le but de développer le physique et le mental, afin de maintenir en permanence en équilibre psychosomatique parfait.

Le T’ai Tchi Tchuan

« Physiquement, la pratique régulière du T’ai Tchi Tchuan permet un développement harmonieux du corps chez les jeunes, stimule toutes les fonctions organiques de l’adulte, le protégeant aussi de la maladie, et retarde chez le vieillard le processus général de sénescence, en lui conservant, par la même, une étonnant jeunesse. Mentalement, le T’ai Tchi Tchuan élimine la tension nerveuse beaucoup mieux que ne le font les drogues à la mode, sans aucun inconvénient et confère à l’esprit un calme et un équilibre inconnus en Occident.

Le T’ai Tchi Tchuan est beaucoup plus ancien que le yoga et le judo, qui sont ses dérivés. Le yoga a pour objet l’intériorisation et oriente l’esprit vers la paix intérieure. Il tend à l’immobilisme. Le judo, au contraire, est dynamique, c’est un art de combat. Le T’ai Tchi Tchuan signifie « combat du principe suprême ». Ce principe suprême, c’est le rythme à deux temps de toute manifestation, la loi du Tao et de l’Univers.

Par cette succession d’états actifs et passifs, véritable symbolique opérative du geste, le Chinois intègre, en reproduisant les rythmes le plus fidèlement possible, le T’ai Tchi universel à son propre organisme, accordant par résonance analogique l’individu sur le « cosmos ».

L’Occident a voulu s’approprier le T’ai Tchi Tchuan, tout comme il s’est emparé du yoga. Malheureusement, par son esprit rationaliste habituel, l’Occidental n’en a pas saisi le sens profond et le pratique sans tenir compte de son contexte métaphysique.

Le T’ai Tchi Tchuan est pratiqué aussi bien en Chine nationaliste qu’en Chine continentale. Il fait partie intégrale des doctrines ésotériques et ne saurait être compris par un esprit cartésien. Le Tchi, par exemple, correspond au Prâna des Indiens (dont nous parlerons dans une prochaine conférence), cet élément cosmique sans lequel notre vie n’est pas concevable, cette substance impondérable de la vigueur et de la vitalité.

Philippe de Meric cite dans son introduction au T’ai Tchi Tchuan les mots de son Excellence T.K.J. : « certains de ceux qui pratiquent le T’ai Tchi Tchuan recherchent et obtiennent un contact intérieur avec une mystérieuse puissance surnaturelle nommée Tchi, analogue sans doute au Prâna de l’Hindou. Par cette union, ils parviennent à dépasser les lois de la nature, soulèvent des poids sans efforts musculaires, renversent des gens à distance empêchent une personne d’entrer par une porte ouverte, comme si une force magnétique la repoussait, etc… » T.K.J. admet que peu de gens seulement atteignent ce stade et qu’ils pratiquent cette méthode pour le seul profit physique et mental. Est-ce là l’explication des constructions mystérieuses dont nous avons parlé déjà ? L’homme serait-il doué de pouvoirs extraordinaires grâce à cette technique ? Était-il doué, un jour, dans le lointain passé, de tous ces pouvoirs à l’état normal ?

Le T’ai Tchi Tchuan est basé sur une sorte de danse (cosmique) très harmonieuse dont chaque mouvement a une signification symbolique et dont l’effet d’équilibration de l’être est très élevé. Il s’agit d’une suite de mouvements rythmiques et souples effectués sans aucun effort, associés à une respiration naturelle sans contrainte avec un parfait équilibre du corps ; les membres restent en permanence en semi-flexion, position d’équilibre entre les muscles fléchisseurs et extenseurs.

Une fois cette méthode acquise (ce n’est pas facile) et mise en pratique il faut s’entraîner systématiquement chaque jour. Dans le cas contraire, elle perd toute sa valeur. (Il en est de même pour toutes les techniques de relaxation, seule une pratique régulière peut apporter l’effet recherché). L’exercice complet nécessite environ trois minutes.

Il paraîtrait que le T’ai Tchi Tchuan dépasse dans ses résultats tout ce que l’on peut espérer en ce qui concerne le gain d’énergie et l’équilibration du corps et de l’esprit. Le véritable T’ai Tchi Tchuan reste, pour l’instant, dans le domaine de l’ésotérisme, mais entrera peut-être à plus ou moins long terme dans nos mœurs.

Pour vous permettre de juger de son efficacité, je vous cite ce que le maître Tchang Man-Tch’ing raconte dans l’un de ses ouvrages au sujet d’une de ses propres expériences : « Dans ma jeunesse, alors que j’enseignais au collège des beaux-arts de l’Université de You Wen de Pékin, ma santé était extraordinairement fragile et je dus accomplir des efforts épuisants pour faire face à mes fonctions pendant cinq ans. Au cours de l’été 1925, je revins à Shangai pour enseigner les arts picturaux à l’Université de Tchi Nan où, plus tard, je devais fonder le collège des arts chinois. Alors, en quelques années, ma tuberculose s’aggrava à un tel point que je faillis succomber. Mes parents et mes amis ne trouvèrent aucun moyen de me venir en aide jusqu’au jour où Monsieur Pou me présenta au Professeur Yang, afin que celui-ci m’apprenne le T’ai Tchi Tchuan. En quelques mois de pratique, les hémoptysies cessèrent et la température revint à la normale. En moins d’un an je ne toussais plus. Quelques années plus tard, tous les autres symptômes tels que maux de tête, dents mobiles, trouble de l’ouïe et dispersion de l’esprit avaient été totalement balayé. J’ai aujourd’hui 55 ans (ces lignes datent de 1956) et je vis comme un homme normal. Ma vue est excellente, bien meilleure même qu’il y a trente ans, et mes dents sont solides comme celle d’un jeune homme. Je peux marcher et escalader une montagne sans fatigue appréciable et mon sommeil est profond. Dois-je ajouter que j’ai un excellent appétit ? ».

Voici un témoignage comme beaucoup d’autres. Comme le dit si bien le Professeur Lavier, l’Occident prétendra en ricanant que c’est une guérison spontanée, peut-être par autosuggestion. Alors disons qu’une guérison spontanée par autosuggestion trouve un véhicule parfait sous la forme du T’ai Tchi Tchuan, car, au fond, n’est-ce pas le résultat qui compte ?

Autres méthodes de relaxation

Il existe de nombreuses méthodes de relaxation. Nous ne voudrions terminer ce chapitre sans citer les recherches duc Docteur Ajuriaguerra de Genève et de son école. Il propose une méthode thérapeutique qui, tout en se servant de l’effet physiologique de l’entraînement, utilise la relation transférentielle, au sens psychanalytique du terme.

Par Bruno Lallement

blog post

Méthode de relaxation Jacobson

La relaxation Jacobson fait partie des méthodes qui ont ouvert la voie sur les effets de la relaxation tant au niveau psychique, émotionnelle et biologique.

Technique de relaxation : la méthode de Jacobson

relaxation JacobsonLa relaxation Jacobson est une méthode non suggestive. Autant la technique de Schultz (training autogène) peut paraître simple, autant celle de Jacobson paraît complexe ; elle rencontre un très grand succès aux Etats-Unis.

Il s’agit dans cette méthode de relaxation d’une recherche exclusivement physiologique du problème des états de tension.

Jocobson prit pour point de départ le travail du Français Fouillée (VIIème siècle) sur les sursauts involontaires de l’homme. Il observa que les sursauts étaient facilités par les états de tension et qu’ils disparaissaient quand le sujet était tout à fait relaxé.

Il constata que toute émotion s’accompagnait de modifications au niveau des diverses parties du système musculaire. Les tracés électromyographiques permirent plus tard à Jacobson de mettre en évidence ces modifications musculaires qu’il appelle Patterns. Ainsi, les patterns des activités mentales peuvent être enregistrés dans leur expression neuromusculaire, et l’on constate que les figures électromyographiques sont désorganisées si l’acte est accompli dans l’émotion ou l’anxiété alors qu’elles sont spécifiques si l’acte est réalisé dans le calme.

La possibilité d’objectiver la réaction à l’émotion plut beaucoup à son auteur, qui voulut, dans un langage exclusivement physiologique, définir ainsi la relaxation : « C’est l’absence de toute contraction musculaire produite à l’enregistrement électromyographique par un potentiel égal à zéro, même avec des appareils très précis ». Si les tracés de potentiels d’action sont au voisinage autour de l’œil et de la bouche, on peut conclure que l’homme n’a rien imaginé, ni réfléchi, ni pensé et n’a subi aucune perturbation mentale.

En résumé, la technique de relaxation Jacobson est une méthode de détente mentale dont le point de départ est la maîtrise de la détente musculaire. Cette méthode se fait en trois temps :

Les trois temps de la relaxation Jacobson

1ère temps ( couché )

Tension de chaque muscle du corps, suivie de relâchement avec prise de conscience des modifications de tensions musculaires. Il s’agit d’apprendre à ressentir la différence de sensation entre un muscle tendu et relâché.

2ème temps (assis)

Ce temps s’appelle « relaxation différentielle ». Le sujet apprend quels sont les muscles qui peuvent rester décontractés pendant que d’autres, par nécessité, sont tendus. Par exemple, lorsque nous conduisons notre voiture nous comprenons à utiliser uniquement les muscles dont nous avons besoin, tout en laissant le reste du corps totalement relaxé. Cette façon de procéder réalise une grande économie de dépense d’énergie.

3ème temps

Etude des tensions en relation avec les émotions. Le patient apprend à distinguer dans la vie courante de quelle tension musculaire s’accompagnent les diverses émotions qui l’affectent (peur, anxiété, etc…). Il pourra ainsi réduire et prévenir ces tensions, ce qui contribuera à le débarrasser de l’émotion elle-même par effet somato-psychique. Chacun peut soi-même en faire l’expérience. Si vous avez peur (phénomène psychique), par exemple, observez votre musculature (phénomène physique) ; elle sera partiellement ou totalement tendue. Relaxez tous les muscles ; vous êtes surpris de constater que la peur disparaît spontanément.

La relaxation Jacobson nécessite beaucoup de temps physique, pour la première phase, il faut une à trois séances par semaine, sous contrôle médical, pendant au moins une heure, plus une ou deux séances quotidienne chez soi, d’une durée de trente minutes à une heure. L’apprentissage complet de cette technique nécessite au minimum un an.

Nous utilisons la relaxation de Jacobson quelque peu modifiée dans le sport, en particulier pour dominer la peur avant et pendant une épreuve importante.

Aux Etats-Unis, cette méthode a fait l’objet de nombreux contrôles effectués en laboratoire avec des appareils spéciaux d’une très grande sensibilité. Cette technique très répandue consiste en un contrôle de l’individu muscle par muscle, sinon fibre par fibre, ce qui peut rendre d’excellents services dans des cas bien déterminés.

Pour en savoir davantage sur les techniques de relaxation

blog post

La sophrologie Caceydienne

sophrologie CaycédienneQu’est-ce que la sophrologie Caceydienne ? Existe-t il d’autres formes de sophrologie ? Un article qui vous dit tout ou presque sur la pratique dite Caceydienne

Pratiquer la sophrologie Caceydienne

Méthode de sophrologie selon Caceydo

La DAC, est une méthode de relaxation mise au point par le Docteur A. Dumont. Il s’agit d’une technique intermédiaire entre le training autogène de Schultz et la sophrologie Caceydienne . Cette méthode de relaxation utilise également des éléments de la technique de Jacobson et de Pierce, elle exploite naturellement les connaissances actuelles en sophrologie.

Cette méthode de relaxation permet d’approfondir les sensations vécues avec le training autogène et de prendre conscience des mouvements, tensions et relaxations des diverses parties du corps. Il s’agit d’une technique mixte, autosuggestive et non suggestive. Cette pratique de la relaxation comporte six exercices qui se pratiquent debout, assis et couché, dans lesquels on passe chaque fois par des mouvements, des tensions et la relaxation.

Le but final de la sophrologie Caceydienne n’est pas seulement de posséder parfaitement une ou plusieurs techniques, mais de les utiliser dans la vie en permanence dans n’importe quelle situation. Ce qui est aussi le but de la sophrologie : apprendre à vivre relaxé en permanence, debout, assis ou couché et dans toutes les circonstances. La DC est essentielle. Elle nous apprend à être détendu dans les trois positions habituelles de l’homme. Cette technique de relaxation est certainement vouée à un très grand avenir. Elle permet à celui qui la pratique de prendre conscience de son schéma corporel et conduit à une maîtrise parfaite de ses émotions.

Relaxation dynamique du Professeur Caycedo

Ce que vous devez savoir sur la sophrologie Caceydienne

Alors que dans les trois précédentes méthodes, les modifications de conscience se font dans le sens d’un léger abaissement du niveau par rapport à l’état de veille, la relaxation dynamique, elle, a tendance à produire une élévation de la conscience, une activation de l’onde EEG du cerveau.

La relaxation dynamique, appelée sophrologie Caceydienne, est une méthode originale de relaxation issue des techniques hindouistes, Zen et tibétaines appelée.

La sophrologie Caycédienne

s’appuie sur une d’une série d’exercices respiratoires, concentratifs, auto suggestifs dont certains ont gardé un sens ésotérique, conduisant à une élévation progressive de conscience en passant par les divers stades propres aux Orientaux, qui sont la concentration, la méditation et la contemplation.

Ces exercices relativement complexes nous permettent de faire connaissance de façon approfondie avec notre propre corps, ses possibilités, ses limites, ses formes. Pendant toute la première phase, l’attention se porte sur le corps et ses réactions (concentration) ; dans la seconde phase, on se concentre sur un objet extérieur au corps (méditation). Le troisième temps consiste à porter la méditation sur son corps, pour terminer par la contemplation obtenue par des exercices agissant sur les organes des sens. Pour comprendre la sophrologie et ses objectifs, la relaxation dynamique est d’une grande importance. Elle joue un rôle considérable entre les mains du sophrologue, non seulement pour son application clinique, mais aussi pour son propre entraînement en sophrologie.

La méthode de relaxation dynamique est tout à fait originale et différente des techniques connues en Occident. Tout en s’approchant de la conception orientale, elle s’adapte aux exigences occidentales. L’entraînement en sophrologie, selon le Professeur Caycedo, peut se place sur le plan de l’expérience directe et de l’ouverture de notre propre conscience, un des éléments principaux de la relaxation dynamique.

Le Professeur Caycedo a séjourné plus de deux ans en Orient, vivant en contact étroit avec des Maîtres. Le premier fruit de son travail ne fut pas seulement la publication en Inde des livres India Of Yogis et Letters of Silence, mais aussi l’élaboration de la méthode de relaxation dynamique, synthèse des méthodes les plus pures de méditations orientales et des exercices d’entraînement psychosomatiques pratiqués en Inde depuis des millénaires.

 La méthode de relaxation dynamique

Est expérimentée depuis plus de huit ans. Le Professeur Caycedo l’a pratiquée tout d’abord sur les sophrologues eux-mêmes (dans plusieurs pays), puis il a commencé l’expérimentation clinique en psychiatrie à Barcelone. Son effet immédiat a été constaté non seulement sur le niveau de la conscience, mais aussi en tant que répercussion directe sur l’organisme. Un livre est à l’impression sur cette méthode. Il est intéressant de signaler que la relaxation dynamique a été introduite comme cours d’enseignement régulier à la Faculté de médecine de Barcelone, dans le servie de psychiatrie que dirige le grand psychiatre espagnol, le Professeur Ramon Sarro. Si nous ne pouvons décrire ici en détail la méthode de relaxation dynamique, signalons cependant que le Professeur Caycedo a réalisé la synthèse de quatre éléments principaux dans cette technique. Citons également le Docteur Isasi.

Il a sélectionné une série d’exercices « pré-yogiques » auxquels il a été initié en Inde et dont la majeure partie est encore inconnue en Occident. De cette série d’exercices appartenant surtout au Raja-Yoga, le Docteur Caycedo a éliminé ceux qui renfermaient un caractère rituel magique, conservant et systématisant ceux qui avaient une valeur psychophysique. Il a sélectionné également quelques « kriyas » ou rituels primitifs de purification, excluant ceux qui présentaient un caractère mysticomagique.

« La relaxation se développe tout au long de tous les exercices, sans qu’interviennent ni la volonté, ni l’imagination. Cela revient à dire que la relaxation se manifeste d’elle-même à partir de principe de « sensation de récupération » vécue passivement, dans un état mental d’abandon, d’obnubilation de la conscience, de sentiment de se laisser aller ». La relaxation dynamique I se pratique debout et dans la tension musculaire même des exercices. Il existe également la relaxation en décubitus dorsal et latéral, comportant aussi la sensation de récupération. On profite de cet état psychophysique pour la pratique de techniques de méditation, qui n’ont pas précisément de rapport corporel.

Au cours de la relaxation dynamique, le Professeur Caycedo incorpore trois éléments les plus importants du Raja-Yoga, décrits par Patañjali dans les Yogas-Sutras plusieurs siècles avance J-C et utilisés depuis lors comme méthodes d’action sur la conscience par les plus grands yogis des Indes. Ces éléments sont par ordre :

  1. La concentration
  2. La méditation
  3. La contemplation

Pendant la période initiale de la relaxation dynamique on donne une grande importance de groupe et au terpnos logos (façon monotone de parler), au moyen duquel le directeur du groupe dirige les exercices aussi bien psychiques que physiques.

L’apprentissage de la méthode se réalise principalement en groupe, sous la direction d’un sophrologue, pendant une période initiale d’un mois, à raison d’une séance journellement ou alternativement un jour sur deux ; la durée par session est d’environ une heure.

Après le premier mois d’entraînement suit ce que Caycedo appelle la « période libre » dans laquelle chaque personne sélectionne ses propres exercices aussi bien physiques que psychiques et est contrôlée individuellement par le sophrologue une fois par semaine. La période libre a une durée d’un mois environ.

La « période d’initiation de groupe » et la « période libre » constituent le premier degré de relaxation dynamique. Il est évident, comme l’a affirmé à maintes reprises le Professeur Caycedo, que la méthode de relaxation dynamique ne peut être dirigée par un sophrologue qui n’aurait pas reçu une formation complète des méthodes aussi bien occidentales qu’orientales. Comme il s’agit d’une méthode qui agit principalement sur la conscience humaine, il est logique de supposer qu’elle doit être réservée exclusivement au spécialiste en sophrologie, que l’on suppose le mieux informer des techniques qui manient le différents niveaux et états de la conscience.

Il est clair également que l’application de la relaxation dynamique doit toujours s’appuyer sur le conseil d’un médecin, dans le cas où le sophrologue n’est pas spécialiste en médecine. Dans la relaxation dynamique, on manie des techniques psychophysiques de grande puissance et, pour autant, ce doit être le médecin qui donne les indications pertinentes, car cette technique n’est pas exempte de dangers, vu qu’il faut adapter les exercices à chaque personne, en particulier lorsqu’il s’agit de cas pathologiques.

Cette méthode ayant démontré sa valeur, non seulement comme entraînement psychosomatique dans le champ de prophylaxie, mais aussi dans le champ de la thérapeute clinique, nous pouvons affirmer que, grâce à l’utilisation rationnelle de la relaxation dynamique il y a augmentation de la potentialité psychique, en particulier du pouvoir de concentration et de mémorisation ainsi qu’une nette amélioration des capacités physiques.

Modifiée, cette technique de relaxation est enseignée par nos soins aux membres de l’équipe nationale suisse de ski alpin et aux sauteurs de l’équipe nordique depuis plus de cinq ans. Vu les résultats positifs, d’autres équipes ont eu recours à cette méthode : yachting, acrobatie aérienne, hockey sur glace, etc… dans le domaine du sport, elle ne peut cependant être utilisée en tant que méthode pure et complète, son apprentissage nécessitant trop de temps. Le processus a été raccourci et le nombres des exercices limité par une sélection apportant une augmentation de puissance physique et psychique immédiate. Contrairement à la méthode classique, l’athlète ne doit plus, entre chaque exercice, se concentrer sur son corps et sur un objet naturel, mais sur la compétition à venir. Ce sujet sera traité ultérieurement.

Quelques expériences ont été effectuées aux USA pour démontrer l’efficacité de ces exercices. Le nombre limité des cas testés ne nous permet pas actuellement de tirer des conclusions. Il apparaît cependant une nette augmentation de puissance physique sur les cas contrôlés à ce jour. Sauf les trois premiers, tous les exercices ont une action oxydante sur l’organisme. Ces exercices respiratoires, pratiqués debout, deviennent progressivement de plus en plus actifs. Lors de l’apprentissage il n’est pas rare de voir une athlète tomber en état d’alcalose (évanouissement temporaire) par excédent d’oxygène.

blog post

La sophrologie et les méthodes de relaxation

Y a t-il une différence entre sophrologie et relaxation ? Est-ce que la sophrologie est une technique de relaxation ou l’utilise-t-elle ? Des réponses sur cette page qui devraient vous éclairer sur le sujet

Les méthodes de relaxation et de sophrologie

La relaxation en sophrologie : une aide dans ce monde moderne

L’application régulière des diverses méthodes de relaxation, bien adaptées à chaque cas, permet souvent de prévenir un déséquilibre psychosomatique auquel nous expose notre rythme de vie toujours plus accéléré. Il est possible de limiter considérablement nos conflits intérieurs, nos passions, de diminuer la nervosité et même de faire en sorte que notre pensée demeure saine jusqu’à un âge avancé, conservant avec elle santé et enthousiasme.

C’est une terrible erreur que de soigner une personne uniquement somatiquement (sauf pour la chirurgie) ou psychologiquement. Le corps et l’esprit sont étroitement liés et s’influencent en permanence dans un sens comme dans l’autre. Une médecine qui consiste exclusivement à faire un diagnostic et à administrer des drogues pour le traitement des maladies fonctionnelles ne peut réellement aider sur le long terme, pire encore dans certains cas elle ne peut qu’aggraver la situation du patient.. Une saine thérapeutique consiste en une juste combinaison de traitements psychologique et somatique. Ce n’est qu’au moment où tout le corps médical aura compris cette évidence et ne se bornera plus à la trilogie : tel symptôme=telle maladie = tel médicament, que la médecine pourra véritablement évaluer et devenir humaine, où le malade aura autant d’importance que la maladie elle-même.

La sophrologie : une solution possible

La sophrologie, par les modifications de la conscience qu’elle apporte, offre une alternative intéressante pour prévenir et déjouer les troubles qui nous menacent dans ce monde en ébullition.

Les techniques qu’elle propose pour parvenir à certains niveaux de relaxation, les nombreux outils de développement mentaux qu’elle présente dans sa méthodologie, la sophrologie offre une aide particulièrement appréciable pour préserver ce fragile équilibre qu’est le nôtre.

La pratique de la sophrologie au quotidien entraine le développement de saines et salutaires habitudes qui viendront compenser les désagrément d’une vie agitée. Elle permet entre autre de maintenir un bon niveau de relaxation dans lequel nos fonctions organiques peuvent maintenir un fonctionnement harmonieux. Notre mental ainsi apaisé peut préserver recul, concentration et sérénité.

Les méthodes de relaxation adaptées à chaque cas par les modifications de la conscience telles qu’elles sont produite par la sophrologie sont susceptibles d’amener une guérison des troubles fonctionnels, mais devraient cependant surtout être utilisées à des fins prophylactiques.

On peut penser qu’une méthode de relaxation appliquée prophylactiquement empêche l’accumulation des disfonctionnements et leur renforcement par la force de l’habitude.

Les méthodes de relaxation sont donc d’un apport important sur le plan physique et par répercussion sur le plan psychologique. Le principe est relativement simple à comprendre. Toute tension au niveau de la sphère affective a sa projection physique ; toute souffrance physique a une répercussion psychique. Pour illustrer ce qui précède il suffit d’un exemple : essayez de vous observer lorsque vous êtes en colère ou lorsque vous avez peur (phénomène psychologiques). Vous constatez qu’une partie de votre musculature est tendue. Une personne habituée aux méthodes de relaxation est capable de contrôler ces tensions et de les relaxer immédiatement.

Elle constate aussi que colère ou peur disparaissent ou sont pour le moins fortement diminués.

La relaxation adaptée à chaque cas devient de plus en plus une nécessité avec l’évolution de la vie moderne. Résumons ce que l’ont peut obtenir en modifiant temporairement la conscience d’un individu par ces méthodes :

  1. Réconciliation du sujet avec son propre corps en le lui faisant découvrir dans un fonctionnement normal.
  2. Soulagement psychologique en prenant conscience de sa musculature et de son unité psychomorphologique en réalisant que son corps n’est plus un étranger pour soi
  3. Prophylaxie du déséquilibre psychophysiologique (psychosomatique)
  4. Rétablissement de l’équilibre psychophysiologique (psychosomatique)
  5. Amortissement de la résonance émotionnelle (évitez l’élément angoisse) par le contrôle tonico-émotionnel (somatopsychique)
  6. Mise au repos de l’organisme pour une meilleure récupération, d’où augmentation du rendement physique et psychique
  7. Amélioration des capacités vitales comme la mémoire
  8. Contrôle de la douleur (la contraction musculaire et la crispation augmentent la sensation douloureuse)
  9. Autocritique et maîtrise de soi
  10. Discipline personnelle
  11. Amélioration des relations humaines
  12. Amélioration du sommeil

Ce n’est pas une utopie ; il est effectivement possible de réaliser tous ces phénomènes grâce à la relaxation et la pratique de la sophrologie.

Chaque médecin qui de par sa profession est particulièrement soumis au stress devrait pratiquer une méthode de relaxation adaptée à son cas. Les membres du corps médical, quelle que soit leur spécialité – et surtout les dentistes – sont en effet plus exposées à certaines affections psychosomatiques (l’infarctus du myocarde par exemple) que d’autres personnes. C’est pour cette raison que nous préconisons des cours spéciaux de relaxation pour médecins et étudiants en médecine ; de telles techniques sont cependant valables pour chaque individu, quelle que soit sa profession ou son rang social.

Les méthodes de relaxation :

Pour vous faire une idée voici quelques méthodes de relaxation, nous n’aborderons que les plus importantes pour ne pas surcharger inutilement ce document. Chacune de ces techniques de relaxation doit être adaptée à l’individu par le thérapeute.

Il existe trois catégories de méthodes de relaxation :

  1. Les méthodes auto suggestives
  2. les méthodes partiellement auto suggestives et partiellement non suggestives
  3. Les méthodes non suggestives
blog post

Les méthodes de relaxation : le training autogène

Le training autogène utilise essentiellement la suggestion mentale pour induire un état de relaxation, on lui a souvent reproché d’être proche de l’hypnose

Le training autogène de Schultz


Le training autogène est une méthode de relaxation autosuggestive fort connue dont la conception remonte déjà aux années 1908-1912. Cette technique de relaxation a été mise au point par le Professeur Schultz de Berlin.

Il s’agit d’une méthode de relaxation basée sur l’autodécontraction autoconcentrative. Le training autogène consiste en une série de 6 exercices, par lesquels ont agit sur :

  1. La musculature de relation (musculature striée). (Production d’une sensation de lourdeur dans les membres = relaxation musculaire. Formulation : mon bras devient lourd ; mes deux bras deviennent lourds ; mes bras et mes jambes deviennent lourds).
  2. Les vaisseaux sanguins, en particulier les capillaires périphériques. (Production de chaleur dans les tissus sous-cutanés = relaxation musculaire. Formulation : mon bras devient chaud ; mes deux bras deviennent chauds ; mes bras et mes jambes deviennent chauds).
  3. Le cœur. (Relaxation du muscle cardiaque. Formulation : mon cœur bat calmement et pleinement ; tout mon corps bat avec mon cœur ; je suis mon cœur).
  4. La respiration. (Action sur la partie automatique de la respiration. Formulation : je suis toute respiration ; tout mon corps respire ; j’entends ma respiration, etc…)
  5. La circulation dans les organes internes. (Par action sur les plexus solaire. Formulation : mon plexus irradie de la chaleur).
  6. La circulation cérébrale. (Par action sur le front ; projection du cerveau. Formulation : à effectuer très prudemment, car cet exercice peut produire des incidents ; mon front est agréablement frais).

Le training autogène est à la base de la majorité des autres techniques.

Le training autogène est une technique de relaxation relativement facile à réaliser, son application ne nécessite qu’environ six minutes par jour. Sur le plan physiologique, il est possible pendant cette courte durée de « récupérer » autant qu’en une nuit de sommeil.

L’apprentissage du training autogène doit être effectué sous contrôle médical et dure environ trois mois à raison d’un nouvel exercice chaque quinzaine. Ce n’est qu’après avoir parfaitement assimilé tous les exercices que l’on peut le pratiquer seul

Essayez de faire un petit exercice : Couchez-vous dans un endroit tranquille et mettez-vous dans une position confortable. Posez un coussin sous la tête et un traversin sous les genoux. Desserrez vos habits et fermez les yeux.

Pensez d’abord : « Je suis parfaitement calme » ; concentrez vous simplement sur votre bras dominant (droit pour les droitiers et gauche pour les gauchers) pendant environ une minute en faisant mentalement la formulation suivante : « Mon bras devient lourd de plus en plus lourd, pesant ; je sens une sensation de poids dans mon bras… appréciez cette sensation de poids de lourdeur. Surtout n’ouvrez pas les yeux au cours de l’exercice ! au bout d’une minute environ, que vous ayez ressenti ou non cette lourdeur, étirez vous comme le matin en vous réveillant, inspirez et expirez à fond plusieurs fois et ouvrez les yeux. Vous constaterez la sensation agréable que procure la relaxation musculaire d’un bras et la déconnection du monde extérieur pendant une minute. C’est le début du premier exercice du training autogène. La sensation de lourdeur que vous avez peut-être ressentie déjà (avec l’entraînement cette sensation augmente considérablement) n’est pas due à l’imagination, mais correspond à une réalité physiologique.

Tram ou training autogène modifié

le training autogèneDéinition de TRAM : « Training Autogène Modifié ». Il s’agit d’une méthode mise au point, par le Docteur Dumont et ses proches collaborateurs, pour aider à l’apprentissage du training autogène classique. Le training autogène de Schultz étant une méthode purement statique, quelques exercices préalables dynamisants y ont été ajoutés , ces exercices ont pour but de stimuler les centres nerveux de la moelle épinière, du cortex et les articulations du corps.

D’après les théories de Pavlov, un centre ayant reçu une excitation préalable sera d’autant plus facile à inhiber par la suite. Les exercices dynamiques utilisés dans le TRAM ont donc pour but de créer une excitation du cortex cérébral, qui, lors de la relaxation de Schultz, sera plus facilement inhibé.

Nous faisons en plus précéder le training autogène classique de trois respirations globales enseignées par le yoga. Cette manière de procéder favorise l’apprentissage du training autogène et permet d’augmenter le vécu intérieur des six exercices classiques. Ces exercices préalables – par opposition au training autogène – n’utilisent pas la suggestion.

blog post

La sophrologie et les techniques de relaxation

La sophrologie est-elle une technique de relaxation ? Comment la sophrologie agit-elle sur les maladies psychosomatique ? Comment la relaxation agit-elle sur le corps ? La relaxation en sophrologie, un plus ? Des réponses sur cette page

Sophrologie : Les causes des maladies psychosomatiques

Pratiquer la relaxation en sophrologie

Les états de conscience en sophrologie

Pour votre bien-être, votre équilibre et votre santé, la sophrologie représente une aide appréciable. Découvrez dans cet article tout ce que vous avez besoin de connaitre sur la sophrologie et les pratiques de relaxation

La relaxation

Les états de conscience en sophrologie différent des états de conscience pathologique ou ordinaire. Le but de la sophrologie est avant tout la prophylaxie et le traitement des maladies psychosomatiques. Un des chapitres extrêmement important est celui portant sur « les modifications de la conscience obtenus par des méthodes de relaxation ».

De très nombreuses méthodes de relaxation ont vu le jour. Ces méthodes de relaxation doivent être utilisées en fonction de chaque individu et adaptées selon les circonstances. La relaxation est capable de modifier la conscience d’une manière plus ou moins évidente, selon les méthodes. La pratique de la relaxation correspond aujourd’hui à un besoin évident dans nos civilisations modernes.

Pour saisir l’utilité de la relaxation, nous devons expliquer l’origine de la plupart des maladies psychosomatiques. Nous n’insisterons jamais assez sur le fait qu’environ 70 % des malades ambulatoires qui se présentent chez le médecin sont des malades psychosomatiques, victimes de la civilisation et du genre de vie qu’ils sont forcés de mener.

Reprenons le problème à la base pour examiner le mécanisme qui provoque ces troubles si divers et si fréquents de nos jours et comment il est possible de traiter ou mieux de prévenir la majorité d’entre eux grâce à la relaxation.

Prophylaxie et traitement en sophrologie

Nous esclaves de nos besoins ainsi que d’une réglementation qui, de plus en plus, réduit la faible marge de liberté qui nous reste. Nous pensons être libres alors qu’en réalité toute notre responsabilité est soumise à la dynamique de notre inconscient et des conditionnements culturels, éducatifs, des influences et des pressions sociales et familiales.

bien etre par la sophrologie

Chacun est suffisamment partie prenante dans cette société pour se rendre compte combien nos nerfs sont mis à rude épreuve. Travail, soucis financiers, responsabilités, ennuis familiaux, problèmes personnels nous tracassent sans cesse et épuisent ainsi notre « capital santé ». Les bruits nous assourdissent ; même si consciemment l’on croit s’habituer à ce vacarme, notre inconscient n’en subit pas moins les conséquences, même si nous avons l’impression d’agir volontairement, difficile dans ces condition de parvenir à se relaxer. Toutes ces tensions produisent une « angoisse chronique » ». il suffit d’observer le visage des gens qui nous entourent. Ils sont tous tendus. Il n’est pas difficile dans un tel contexte de se rendre compte que notre santé physique et morale est en grand danger. Il n’y a jamais eu autant de névrotiques et de malades psychosomatiques que de nos jours, et ces maladies sont encore en progression rapide. Si dans les pays sous développés des maladies comme la tuberculose, la syphilis, etc… se rencontrent encore fréquemment, peu de personnes souffrent de névroses ou de maladies psychosomatiques.

La relaxation en sophrologie : une aide dans ce monde moderne

L’application régulière des diverses méthodes de relaxation, bien adaptées à chaque cas, permet souvent de prévenir un déséquilibre psychosomatique auquel nous expose notre rythme de vie toujours plus accéléré. Il est possible de limiter considérablement nos conflits intérieurs, nos passions, de diminuer la nervosité et même de faire en sorte que notre pensée demeure saine jusqu’à un âge avancé, conservant avec elle santé et enthousiasme.

C’est une terrible erreur que de soigner une personne uniquement somatiquement (sauf pour la chirurgie) ou psychologiquement. Le corps et l’esprit sont étroitement liés et s’influencent en permanence dans un sens comme dans l’autre. Une médecine qui consiste exclusivement à faire un diagnostic et à administrer des drogues pour le traitement des maladies fonctionnelles ne peut réellement aider sur le long terme, pire encore dans certains cas elle ne peut qu’aggraver la situation du patient.. Une saine thérapeutique consiste en une juste combinaison de traitements psychologique et somatique. Ce n’est qu’au moment où tout le corps médical aura compris cette évidence et ne se bornera plus à la trilogie : tel symptôme=telle maladie = tel médicament, que la médecine pourra véritablement évaluer et devenir humaine, où le malade aura autant d’importance que la maladie elle-même.

blog post

L’hypnose dans la vie quotidienne

hypnoseQu’est-ce que l’hypnose ? Est-ce que tout le monde peut pratiquer l’hypnose ? Comment l’hypnose agit-elle sur le corps et le psychisme ? Tout ce que vous devez savoir sur le sujet se trouve sur cette page ou presque

L’hypnose est présente partout

Les exemples abondent autour de nous, il suffit d’y porter notre attention. La mère qui chante d’une voix douce une berceuse pour endormir son bébé, l’ « hypnotise ». De même en le berçant (excitation monotone d’un sens) elle induit une modification d’ordre hypnotique de l’état de conscience.

La publicité

La publicité nous hypnotise. La suggestion est à la base de l’hypnose et la publicité est faite de suggestions bien étudiées et habilement exploitées. Comme on induit l’hypnose, on installe dans les esprits le besoin et le désir d’un produit par la répétition..

Aussi la publicité en progrès recourt-elle à une forme d’hypnose plus subtile, celle de la présentation à l’arrière-plan seulement l’idée qu’elle veut faire triompher.

Malheureusement, cette technique publicitaire basée sur des techniques empruntées à l’hypnose est aussi utilisée pour la vente de produits pharmaceutiques. Les médecins reçoivent sans cesse des cartes vantant les avantages d’un certain nombre de spécialités pharmaceutiques. A force de répétition (sur les cartes de rendez-vous, les calendriers, les bloc-notes, etc.) leur inconscient est progressivement imprégné par le nom du médicament. Ils le prescriront tôt ou tard à leurs malades.

Nous rencontrons un phénomène proche ou analogue à l’hypnose dans un tout autre domaine. Les jeunes gens, adeptes de jazz moderne, de la « pop music », tombent en état de transe lorsqu’ils assistent à un concert très rythmé. Cet « état d’auto-hypnose » joue pour eux un rôle psychologique important de défoulement, de régulation psychosomatique. Le même phénomène se produit lors des carnavals et dans certains dancings. L’état de conscience temporairement modifié sert de soupape de sécurité psychologique, qui peut se révéler fort utile pour le maintien d’une bonne santé.

L’hypnose au service de la guerre

Hitler, par exemple, était un excellent hypnotiseur, ainsi que le sont la plupart des dictateurs et meneurs d’hommes civils ou militaires.

L’homme, comme l’animal, a tendance à se grouper en bandes où un minimum de pensée suffit à la collectivité. Le cerveau réfléchi abdique, l’être moutonnier accessible à la contagion prend le dessus. Cette inhibition rappelle déjà l’hypnose et le rapprochement aide à comprendre certains aspects des réactions collectives.

Un sentiment manifesté par des centaines d’individus réunis passe pour beaucoup plus affirmé que ne le serait la totalité des sentiments éprouvés séparément par ces mêmes sujets. La contagion joue. Les membres d’une collectivité se montent mutuellement la tête. Dans cette foule disponible et réceptive (conditions de l’hypnose), la proposition d’une idée simple trouvera sa cohésion assurée à la faveur de ce monoïdéisme qui est lié à nos instincts profonds. « Une fois cette communion sur une seule idée obtenue, il devient facile de lui donner pour objet et pour couronnement l’attention à un seul opérateur, bien en vue, l’idole de la foule. Les trois premiers points acquis, disponibilité, réceptivité, concentration sur une idée, le quatrième le sera aisément. La foule, mûre pour la suggestion, appartient à qui le veut. »

C’est exactement ce qui s’est passé avec Hitler et ce qui se produit actuellement en Chine avec Mao, dans les pays socialistes en général et dans le cas de certaines religions. Dès leur plus jeune âge, on inculque aux enfants une idée, on cultive cette idée, seulement celle-ci, si bien que le champ de conscience se rétrécit exactement comme dans l’hypnose, à la seule différence qu’au lieu d’obtenir un état temporaire (hypnose), on aboutit à un état définitif de la conscience.

Selon les dernières recherches effectuées aux USA, en Grande Bretagne et en URSS, en état hypnotique, il y aurait plutôt un abaissement de la conscience par rapport à l’état de veille, enregistrable à l’EEG grâce à l’analyse électronique des tracés ; cette différence est insignifiante à l’œil nu.

Nous nous permettons ici de relever une confusion qui règne même au sein du corps médical, au sujet de l’hypnose et de la sophrologie. L’hypnose, s’accompagnant d’une modification de la conscience, intéresse au plus haut point le sophrologue qui en étudie le processus. Mais elle ne représente qu’une petite partie de l’ensemble des investigations sophroniques. L’hypnotisation a des analogies avec la sophronisation, mais aussi bien les techniques d’induction que les buts recherchés diffèrent fondamentalement. L’école de sophrologie n’utilise l’hypnose que dans un but de recherche. Elle n’accepte pas les théories des diverses écoles hypnotiques.

blog post

La sophrologie en Alsace

La sophrologie en Alsace,  où trouve t-on une adresse ? Y trouve-t-on cabinet ou centre de sophrologie ? Cette page est là pour vous apporter quelques éclaircissement à ces questions

>> Assistez à des conférences en ligne
sur vos thèmes favoris
:

gestion du stress, sophrologie, bien-être,
développement personnel etc

Sophrologie en Alsace : où trouver une bonne adresse ?

Tout dépend de ce que vous recherchez, aujourd’hui la sophrologie se divise en de très nombreuses branches et spécialisations.

Si vous souhaitez faire par exemple de la préparation à l’accouchement par le biais de la sophrologie vous pouvez vous renseigner auprès de les hôpitaux de la région Alsace ou de votre sage femme, nombreux sont les centres hospitaliers qui proposent ce genre de démarche.

Si vous voulez améliorer vos performance sportives et associer la sophrologie à votre entrainement, là aussi sachez que nombreux sont les coach sportifs qui recourent à ce genre de technique.

Certains organisme comme le C.I.O ou C.I.D.J en Alsace centralisent en général ce genre d’information.

Les cabinets de sophrologie en Alsace

Il est impossible évidemment de donner ici des adresses tant elles sont nombreuses. Les cabinet de sophrologie Alsace. sont particulièrement nombreux.

Toutefois si vous cherchez un cabinet de sophrologie vous devez vous posez plusieurs questions :

– Dans quel but voulez-vous pratiquer la sophrologie ?

– Souhaitez-vous une thérapie spécifique pour un problème précis où est-ce pour devenir autonome et acquérir une meilleure maitrise de vous-même.

Car si votre objectif est davantage un épanouissement personnel, une meilleure gestion du stress, ou gagner en recul et en sérénité il vous faudra trouver un cabinet qui propose plutôt des cours de sophrologie et non des séances.

Par contre si vous souffrez d’un trouble spécifique, un accompagnement peut s’avérer nécessaire. Naturellement les cours auront un effet thérapeutique, il n’est pas toujours nécessaire de suivre une démarche spécifique pour se libérer d’un trouble, le bégaiement se traite très bien par l’apprentissage des techniques de sophrologie, certaines angoisses aussi comme l’anxiété.

Mais dans certains cas où la charge émotionnelle est trop invalidante, une thérapeute peut être d’un grand secours.

Les centres ou écoles de sophrologie en Alsace

sophrologie en AlsaceUn centre de sophrologie en Alsace ou d’ailleurs n’est pas systématiquement un centre de formation pour devenir sophrologues, beaucoup dispensent des cours de sophrologie tout public pour acquérir la maitrise des techniques proposées par la sophrologie.

L’objectif d’un centre de sophrologie est de permettre au plus grand nombre de bénéficier de connaissances pratiques, autrement dit d’un entrainement pour acquérir une totale autonomie et avoir à leur disposition des outils pour leur croissance personnelle.

L’école de sophrologie quant à elle propose en général des formations pour devenir sophrologues, formations qui en général durent plusieurs années.

Ces formations à la sophrologie nécessite un minimum de connaissances de base contrairement aux cours qui eux s’adressent à ceux qui veulent se donner les moyens de vivre mieux.

Suivre une formation de sophrologue implique en général la réalisation d’un mémoire et une étude sur le comportement humain plutôt poussée.

Ces formations sont en générale très coûteuses et représentent un investissement temps et travail conséquent.

Il existe des écoles de ce type dans la région Alsace, vous trouverez aisément ces adresses dans les annuaires ou sur internet. Certaines proposent des cours de sophrologie en ligne ou à distance avec des regroupement en stages.

Auteur : Bruno Lallement formateur en développement personnel

blog post

Exercice de sophrologie pour améliorer sa vie

Ce qu’un exercice de sophrologie peut vous apporter

Ouvrage, livre, ebook confiance en soi, exercice de sophrologie

Un livre sur la confiance en soi à ne surtout pas manquer

La sophrologie fourmille d’exercices pratiques pour améliorer sa vie au quotidien, retrouver recul et sérénité, bien-être et détente.

Il serait bien trop long ici de détailler tous les effets que peuvent produire un exercice de sophrologie tant les applications sont nombreux, néanmoins ce qu’il faut savoir c’est qu’il n’y a pas un domaine où vous ne pourrez pas les utiliser.

L’avantage avec ces techniques de sophrologie c’est que vous pouvez les pratiquer en toute circonstance et pour n’importe quelle situation.

Dans quelles circonstances peut-on utiliser la sophrologie ?

Imaginons que vous avez un entretien d’embauche prochainement, une compétition sportive, un examen, bref une situation future qui risque fort d’être source de stress. Hé bien vous pouvez faire en sortir de réduire considérablement votre stress en anticipant mentalement l’évènement.

Un exercice de sophrologie spécifique peut vous y aider.

Après avoir maitrisé les techniques de base qui vous apporteront la capacité à gérer calme et détente au niveau de votre esprit, vous pourrez recourir à des pratiques comme la visualisation, l’imagerie mentale, voir l’autosuggestion qui vont vous permettre de diminuer votre réaction face au stress. Autant d’exercice de sophrologie qui vous seront très utiles au quotidien.

Mieux gérer son quotidien grâce à la sophrologie

Un exercice de sophrologie est facilement applicable au quotidien.

Vous avez besoin de trouver une idée, stimuler votre créativité, résoudre un problème avec quelqu’un, un conflit par exemple, la sophrologie peut vous y aider car elle vous permet d’accéder à vos ressources profondes et libérer votre capacité imaginative. De nombreux exercices sont prévu à cet effet.

Par ailleurs, comme nos émotions influent sur nos perceptions et nous empêchent de voir la réalité telle qu’elle est vraiment, la capacité à se détacher de la situation en générant calme et recul nous permettra de trouver une attitude appropriée à la situation.

Résolution des conflits grâce à l’exercice de sophrologie

La pratique de la sophrologie et des techniques qu’elle propose peuvent nous aider à résoudre un grand nombre de conflits personnels.

A nouveau la capacité à prendre se détacher de soi-même en pacifiant ses émotions peut nous permettre de regarder nos propres souffrance avec un tout autre regard.

Maitriser son esprit ce n’est pas exercer un hyper-contrôle mais au contraire apprendre à jongler avec ses capacités, l’apprivoiser, pour être plus juste.

De plus la pratique de la sophrologie aura pour effet de nous aider acquérir une meilleure de estime de nous-même. En effet la capacité à se détendre, à être davantage à l’écoute de soi va nous permettre de poser un regard bienveillant à l’égard de nous-même. Ce meilleur rapport avec nous-même aura inévitablement de nombreuses incidences très positives sur notre vie.

De manière générale la sophrologie peut vous apporter de grands bienfaits au quotidien et vous aider à retrouver bien-être et équilibre

Par Bruno Lallement formateur en développement personnel

blog post

Connaitre la technique de sophrologie

Qu’est-ce que la technique de sophrologie

Ce que vous devez savoir sur la sophrologie et ses techniques

technique de sophrologieLa sophrologie a fait son apparition à partir des années soixante grâce au professeur Alfonco Caceydo. Elle a connu ensuite un essor important surtout à travers l’Europe.

Médecins et thérapeutes de tous horizon utilise technique de sophrologie souvent en complément de leur propre discipline. De nombreux sophrologues non-médecin ont commencé également à exercer en utilisant la technique de sophrologie dans différentes orientation ; sport, études, préparation à l’accouchement, training mental etc …

Pour en savoir davantage sur la sophrologie

Mieux connaitre la technique de sophrologie

En réalité la sophrologie n’est pas « une » technique mais un ensemble de techniques qui se complètent ou s’harmonisent dans le but d’offrir à la fois des moyens thérapeutiques mais également des moyens pour s’accomplir. La technique de sophrologie s’applique dans tous les domaines de l’existence. On y recours pour gérer le stress, dans les préparation à l’accouchement, dans le domaine relationnel, social, professionnel.

Les techniques de bases utilisées par la sophrologie

La pratique de la sophrologie commence en général par la maitrise du corps puis de l’esprit. En effet ce n’est que lorsque mental est suffisamment apaisé que nous pouvons agir directement au niveau de nos structures psychiques profondes.

La maitrise de la relaxation psychosomatique (esprit/corps) représente en effet un préambule important avant le recourt à des techniques plus avancées comme la pratique de la suggestion, la visualisation, l’imagerie mentale, la méditation etc …

Lorsque ce premier niveau de maitrise est atteint, il sera en effet possible d’utiliser diverses pratiques ou exercices de sophrologie qui iront dans le sens de la thérapie ou de l’accomplissement personnel souhaité. La sophrologie se présente en effet comme une véritable méthode de développement personnel et de réalisation de soi.

Ecrit par Bruno Lallement formateur en développement personnel